J-1

Ça y est ça commence, j’ai le coeur qui bat la chamade, le cerveau qui fonctionne à deux à l’heure, il n’y a  pas de doute: le stress monte. Ce jour que j’attends depuis bientôt des mois va arrivé avec son lot d’inconnues et d’incertitudes, de bonnes et de mauvaises surprises mais surtout de lui dépend la suite de mon avenir professionnel. Car demain ça y est je commence ma formation de Développeur Logiciel. Pendant 7 mois je vais bouffer de l’algorithmique, du Javascript, du Html et autres langages de programmation.

Pour ça j’ai joué le tout pour le tout, j’ai quitté un boulot alimentaire – ça n’a pas été le plus dur vous me direz car que je ne le supportais plus et cela affectait énormément mon mental et ma personnalité (genre incroyable Hulk) m’exposant à des problèmes financiers car n’ayant plus que le RSA pour vivre en attendant le début de la formation. J’ai pris la décision de complètement changer de secteur professionnel et de me reconvertir dans un domaine ou j’étais sure de trouver du boulot privilégiant l’aspect pratique et sécuritaire d’un métier qui me plairait quand même mais qui n’était pas mon premier choix en terme d’intérêts. Car non je ne me lance pas non plus là dedans de manière irréfléchie faut dire ce qui est je suis quand même un peu geek sur les bords (même voir très geek), je joue aux jeux vidéos, je passe des heures sur mon PC, mais jusqu’à maintenant la programmation n’étais pas quelque chose qui m’attirait plus que ça car je n’avais jamais vraiment pris la peine de m’y intéresser.

Ces deux derniers mois j’ai donc essayer de me préparer en révisant (découvrant même!) certaines notions et bases de la programmation, pour m’aider j’ai bénéficier de l’aide d’un ami qui bosse dans le secteur (il sera mis à contribution dans les prochains mois) et j’avais à disposition des ressources fournies par le centre de formation.

J’ai également essayer de me préparer psychologiquement au fait de reprendre le « chemin de l »école », ce que ne m’enchante pas forcément je vous l’avoue, j’ai bientot 28 ans et je m’imaginais etre à un autre stade de ma vie mais bon celle ci ne se déroule pas toujours comme on l’espère. Du coup dans ma tête il y a mélange d’émotions contradictoires: l’excitation, le doute, mais surtout la peur…. celle d’échouer.


  1. Je ne sais que trop bien ce que tu dois ressentir m’étant souvent posé la question !
    Cela dit, je ne connais personne qui ait eu assez de courage pour reprendre les études après être passé par la vie professionnelle donc je te tire mon chapeau bas madame !
    Bon courage et surtout essaye d’en profiter assez pour moins penser aux problèmes qui pourraient arriver !

    • Mymy

      10 avril

      Merci Miss, c’est vrai que c’est pas facile de se relancer mais bon une fois fini ce sera pour le mieux! Une fois lancée ça ira tout seul!^^

  2. Au fait, j’adore les photos qui ouvrent ton article !

  3. Bon courage et gros bisous ♡

  4. Bon courage Mymy ! Je suis un peu dans la même démarche que toi (je prépare une spécialisation): retourner en formation quand on est adulte et qu’on a déjà travaillé, ce n’est pas forcément évident, mais j’en suis sûre que tout va bien se passer : tu as l’air super motivée (tous les profs seraient ravis d’avoir des « élèves » qui travaillent leurs cours avant même de les commencer 😉
    Bisous <3

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

INSTAGRAM