READING

Non mes enfants ne seront pas beaux parce qu&rsquo...

Non mes enfants ne seront pas beaux parce qu’ils seront métisses

Petit article coup de gueule aujourd’hui, au départ ce blog n’avait clairement pas été créé pour cela mais au final je me dis qu’il peut être un bon moyen d’évoquer certains sujets parfois un peu délicats, des fois que ça ferait avancer le schmilblick. Hélas on ne peut pas toujours vivre dans un monde de licornes et de paillettes.

EDIT 

Dans cet article j’évoque des notions qui font référence au colorisme. Je ne m’attends pas à ce que tous comprennent cette situation qu’ils n’ont jamais vécue ou qu’ils ne connaissent pas, parce que l’on en parle pas en France. Le colorisme est un fait de société avéré, cet article est donc à lire dans ce contexte pour mieux comprendre ce que je veux aborder

Venir comparer ce que j’évoque ici à d’autres choses comme le simple jugement entre celle qui sera plus belle entre une brune et une blonde est…comment dire… même sur un tel jugement qui parait simple et innocent je pourrais vous sortir des théories discriminatoires qui font qu’aujourd’hui généralement les blondes sont mieux perçues que les brunes mais ça c’est un autre débat.

Cet article risque d’en mettre certains plus que mal à l’aise, il s’adresse à certaines personnes de mon entourage, à des personnes que je rencontre de manière occasionnelle, des personnes qui continue de perpétuer à leur insu (ou pas) l’un des clichés les plus lourds et teinté de racisme qui soient. Cet article s’adressent sans doute à vous.

Si vous ne l’avez pas encore remarqué je suis noire, moins facile à voir, mon amoureux barbu a lui la peau blanche. Nous envisageons de faire un petit bout de chemin ensemble et bien entendu à un moment donné de nous reproduire (pas tout de suite hein..) et de faire des mini barbus et chevelu(e)s fan de diy.

En plus de devoir déjà composer avec les habituels clichés qui, malheureusement ont encore de beaux jours en France (le rythme dans la peau, le coté exotique toussa toussa…), lorsque nous sommes en compagnie de certaines personnes avec le barbu et que l’on en vient à évoquer notre futur commun, j’entends souvent une phrase qui a le don de me faire hérisser de tous mes poils.

« Ooooooh si vous avez un enfant ce sera un petit métis, il sera forcément super beau!!!! »

colorisme-métisse-2

Et là, à la lecture de cette phrase, se joue peut être un drame interne en vous lecteurs blancs et blanches. Sans doute il vous est arrivé de sortir ce type de phrase sans vous rendre compte de ce qu’elle pouvait sous entendre. J’ai un scoop pour vous cette phrase est raciste.

La question du racisme en France est un non débat depuis de nombreuses années. Tout le monde aime à se définir comme n’étant pas raciste mais au fond la société n’a jamais vraiment pris le temps d’adresser cette question, se contentant de passer sous silence les dommages du passé en espérant que tout se solutionnera comme par magie.

Ainsi même si le racisme et les discriminations systémiques ne sont plus « institutionnalisées » (quoique…Oh Wait), certains phrases, pensées ou idées ont traversé tranquillement les siècles, les décennies et ressortent de la manière la plus « innocente » qui soit au détour d’une conversation.

J’aimerais sincèrement que vous preniez le temps de réfléchir une minute à cette présupposition que parce mes enfants seront métisses, ils seront forcément beaux. Non mais sérieusement, qu’est que ce que ça veut dire ? Que si j’avais des enfants avec un noir, ils seraient quelconques et sans intérêts? Que les enfants nés de deux personnes blanches sont insignifiants? Est ce que ça vous viendrait  à l’esprit de dire à une blonde et un roux que forcément ils vont avoir de beaux enfants, parce que forcément blond + roux = enfants beaux gosses.

colorisme-métisse-3

D’où vient cette idée que forcément le fruit du mélange du noir et du blanc donnerait forcément quelque chose beau?  Rassurez-vous ça marche aussi avec le blanc et le jaune, le blanc et le rouge, le blanc et n’importe quelle couleur en fait….

Ce type de déclaration fait écho au pratiques coloristes qui ont cours depuis des siècles, particulièrement à l’époque de l’esclavage et qui aujourd’hui sont encore bien présentes dans nos sociétés prétendument modernes.

Le Colorisme, Kesako?

Le colorisme se définit comme les discriminations subies en fonction de la couleur de la peau. Il se manifeste à travers le statut social. Les opportunités de travail sont alors plus facilement accordées à une catégorie de personnes (souvent celles à peau claire). Le colorisme est présent dans le monde entier. On peut l’observer dans différentes parties du monde.[…] L’idée selon laquelle les personnes foncées étaient inférieures a largement été répandue pendant plus de quatre siècles. Aujourd’hui, cette page de l’histoire a laissé des traces.

Source Beaute Ebene

Dans les plantations durant l’esclavage, les esclaves étaient « classées » en fonction de la couleur de leur peau. Plus un esclave était clair de peau (se rapprochant ainsi de la couleur de peau du maître) et plus il avait accès aux postes les « plus avantageux »: il travaillait le plus souvent dans la maison au lieu du champ. Lorsque les maîtres lorgnaient d’un peu trop près du coté des esclaves(pour les violer généralement), naissaient des petits métisses ou mulâtres qui automatiquement étaient mieux considérés que les simples esclaves à la peau noire.

Edit: Pour les personnes à l’aise avec l’anglais, une vidéo de la youtubeuse Chescaleigh qui evoque également ce sujet

Ce système de pensée, si il n’a plus cours de manière officielle, perdure encore aujourd’hui de manière insidieuse et ce de la part de certains blancs comme de certains noirs… Ainsi, pour beaucoup, le fait d’avoir la peau claire/métissée constitue un jugement de valeur supérieur par rapport à une personne ayant la peau foncée.

colorisme-métisse-1

Voilà donc ce que m’évoque ce genre de phrase que j’entends régulièrement, et qui me piquent au vif à chaque fois tels des mini coups de poignards. J’aimerais à chaque fois pouvoir m’insurger et faire comprendre à ces personnes pourquoi il faut qu’elles arrêtent de la prononcer et quelle théorie infâme se cache derrière.

Mais malheureusement cette question va au delà de la simple phrase maladroite sortie au détour d’une discussion et la plupart des personnes ne sont en quelque sorte pas prédisposées à comprendre ce dont il s’agit, car non le racisme ce n’est pas juste traiter quelqu’un de « Sale Noir, Sale Arabe ou Sale Chinois… ».

Avant d’être noire, je suis une personne avant tout, et lorsque je pense à mes futurs enfants non je ne pense pas à eux comme étant le fruit d’une noire et d’un blanc, ce seront mes enfants un point c’est tout. Forcément ce seront les plus beaux car je les regarderais avec les yeux de la maman complètement gaga que je risque de devenir (à mon corps défendant) et non à cause d’un jugement de valeur arbitraire basé sur des préjugés d’un autre temps.

Pour appuyer un peu plus ce post je vous invite à lire ce témoignage d’une jeune femme métisse qui explique son parcours dans sa famille blanche. Lorsque l’on me sort ce genre de phrase je pense non seulement à ce qu’elle représente dans l’inconscient collectif, mais je pense aussi à ce que devront subir mes enfants plus tard: les remarques sur leur couleur de peau, leur « beauté » exotique, et cela au sein de la société mais aussi au sein de leur famille certainement.

En France, on aime à répéter pour certains qu’on ne voit pas les couleurs…mais en êtes vous bien surs? C’est bien beau de se porter en chantre de l’anti-racisme quand il s’agit de ce qu’il se passe aux Etats Unis ou ailleurs, mais vraiment que faites vous pour changer les choses ici? Ici aussi des noirs/arabes meurent sous les violences policières…mais ce dans l’indifférence quasi totale (pas de chiffres, aucune couverture médiatique) alors que pour l’affaire Rémi Fraisse(un blanc!)..enfin bref

C’est bien beau de partager le discours de Viola Davis recevant son Emmy Awards il y a quelques mois, mais pouvez vous seulement me nommer une seule actrice noire française? Et le nom d’une actrice noire ayant reçu un prix en France, le plus insignifiant soit il?

cats

Malheureusement aujourd’hui en France il existe un fossé invisible ou que certains ne veulent pas voir. Certains s’insurgent contre l’extrême droite et ses dérives mais sont bien loin de vraiment prendre toute la mesure de ce que vivent des millions de français chaque jour: clichés, préjugés et idées reçues, qui vous lancinent chaque jour comme des coups de poignards, tout ça parce que l’on est né avec la mauvaise couleur de peau….apparemment.

Être noir n’est ni une essence ni une culture, mais le produit d’un rapport social : il y a des Noirs parce qu’on les considère comme tels.

Source

A Lire / A voir

Réflexion 6:”T’es pas vraiment noir(e)”, bounty ou la plaie du colorisme.

Moi Raciste? Jamais !

Dark Girls, Beauté noire et colorisme

Colorisme et Blanchiment de la peau en Inde

Question de couleur. Histoire, idéologie et pratiques du colorisme

La Fragilité Blanche: Pourquoi est il si dure dur de parler aux blancs de racisme

21 phrases que les noires ne veulent plus entendre


RELATED POST

  1. Djahann

    12 novembre

    Je peux comprendre que certaines phrases te choquent certainement de part ton vécu, mais c’est une réalité : dans le monde, il y a des couleurs, des métisses, et ce n’est pas une injure que de le constater. Bien sûr qu’on voit des couleurs ! Le problème ne réside pas dans le fait de les voir mais plutôt d’y porter un jugement de valeur. C’est ça le racisme. Je pourrais te dire la même chose pour les handicapés, pour les personnes âgées etc.
    Et de la même façon qu’on peut dire qu’un brun est plus beau qu’un blond ou un roux alors que ce sont des blancs, pourquoi ne pourrait-on pas dire qu’un métisse est beau ? Est-on considéré comme raciste si on dit que les blondes sont particulièrement belles ? Le monde est fait de tous types de personnes, et ça ne devrait pas poser de souci ni dans un sens ni dans l’autre.

    • mm
      Mymy Cracra

      12 novembre

      Dire que l’on trouve une personne plus jolie par rapport à une autre est totalement acceptable. Cependant dans mon article je ne parle pas que d’un simple jugement sur la beauté car en la matière chacun à son opinion bien à soi. Ici je fais référence à un jugement de valeur qui depuis des siècles est basé sur des notions racistes, je sais que cela est difficile à concevoir mais oui on parle bien là de racisme. Ce jugement je l’ai vécu moi, noire, à la peau plutôt claire, vis à vis d’autres noir(e)s à la peau foncée. Il faut arrêter de penser que parce que soi disant on dit quelque chose de manière « innocente » les mots perdent de leur sens. Cette partie de l’histoire française étant complètement occultée je ne m’attends pas à ce que tous comprennent cette situation qu’ils n’ont jamais vécue mais si quelques uns prennent le temps de s’interroger ce sera déjà un pas en avant.

      • charles27

        16 novembre

        Eternellement dans la victimisation de soi et la culpabilisation des autres. Du blabla, rien d’autre.

  2. AnneSoA

    12 novembre

    Merci Mymy pour cet article qui permet de faire réfléchir et, comme souvent, invite chacun à tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de prononcer une phrase désobligeante (et en matière de bébé, éducation etc, métis ou pas, il y en a un paquet crois-moi)
    Mais j’aime quand ma ma grande, du haut de ses 3 ans me dit qu’elle est beige et que dans sa classe, certains enfants sont marrons, mais que c’est bien qu’il y ait plein de couleurs, « ça fait comme dans l’arc-en-ciel maman ».
    Des bisous ma belle ! (Et hâte de voir vos minibouts )

  3. Jess

    12 novembre

    Bonjour,

    J’ai beaucoup aimé ton article et je trouve que tu as tout à fait raison !! (en plus je connais des métis qui sont moches ah ah) ; C’est comme ceux qui disent « j’adore les gays, ils sont trop sympas ! » …..

    Waouh imagine, un métis gay : la chance il est forcément trop beau et trop sympa (et il danse trop bien!)

    J’espère que ton article ouvrira les yeux de certaines personnes.

  4. Ava Amara

    12 novembre

    Coucou Mymy

    Je ressens en toi beaucoup de rancœur. Je ne sais pas comment changer le regard du monde sur le monde. Je me souviens avoir déjà dit cette terrible phrase à un couple mixte au même titre que j’ai dû dire la même chose à un couple dont les parents sont particulièrement beaux. Je n’y ai pas vu la portée raciste. C’était de ma part, une certaine bienveillance à leur égard.
    J’avais lu dans un journal qu’une étude australienne avait établit une statistique démontrant que les femmes blondes gagnaient 7% de plus que leurs homologues, brune, châtains, rousses etc…. Je crois que le racisme et le regard à voir les différences est dans toutes les cultures et touchent à plus ou moins grande échelle tout le monde. Je n’écris pas cela pour m’exonérer de toute défaillance à cet égard. Etant blanche en France, les choses sont effectivement plus facile pour moi ici. J’ose espérer que nous arriverons à nous poser en total égalité un jour. Mais, effectivement, le chemin s’annonce encore très long.
    Tu sais, j’ai 44 ans, j’ai eu des cours d’histoire très documentés sur l’esclavage. En 2015, ce n’est plus dans les cours d’histoire ? Je suis surprise, j’avoue. De mon point de vue, nous ne devons occulter aucuns pans de notre histoire, qu’elle soit glorieuse ou pas.
    En 2015, des gens sont exploités dans le monde au vu et au su de tout le monde, et personne ne fait rien…
    Je tenais, par ce commentaire, à t’apporter un message d’amitié en toute simplicité.
    Bise

    • mm
      Mymy Cracra

      12 novembre

      Hello Ava, je tiens à éclaircir un point. Je n’ai aucunement de la rancœur, si je devais définir mon ressenti ce serait plus de la colère, une colère teintée d’une pointe de désillusion. J’ai bien conscience que les racismes sont présents partout et en tous lieux. Mais quelles mesures sont vraiment prises pour changer les choses? Beaucoup expriment leur avis sur la chose mais peu œuvrent vraiment. Je m’exprime simplement sur quelque chose qui me touche moi au quotidien et malheureusement je sais que dans ce pays et dans ce monde ce la restera certainement un coup d’épée dans l’eau.

      • Ava Amara

        12 novembre

        Re-coucou,

        Ce n’est pas un coup d’épée dans l’eau au contraire… C’est en t’exprimant comme tu le fais sur ton blog et moi en te commentant que nous échangeons sur le sujet en toute simplicité. A l’avenir, je serai plus vigilante à mes propos à l’encontre d’un couple mixte par exemple. C’est les petits pas qui font avancer le monde, je le crois en tout les cas.
        Bise

        • mm
          Mymy Cracra

          12 novembre

          Toujours partante pour discuter en bonne intelligence !

  5. Little Nantaise

    12 novembre

    AMEN ! et berdol,, me retrouvant dans la même  » situation » que toi… a fait du bien de lire ça !

  6. Bouinite

    12 novembre

    Je comprends tout à fait ton coup de g… Mymy !
    Pour moi le racisme était dans le sens où l’on diminue une population par rapport à sa couleur, religion, sexualité…
    Mais là, tu évoques de façon sous-jacente cette discrimination positive que l’on nous sort à toutes les sauces. Et effectivement c’est du racisme, puisque l’on restreint l’autre à l’un de ces caractères physiques. Comme les quotas : il faut embaucher x% d’arabes, de noirs… de femmes !
    Je suis contre ces quotas car si seuls des mâles blancs sont compétents, c’est ainsi. Mais ce peut être aussi 100% de femmes ou 40/50, ou que des arabes ou que des noirs… Mais en fait ce qu’il faut c’est 100% de gens compétents ! Point.
    Réduire les gens à une caractéristique me rappelle douloureusement ce que nos aïeux ont vécu il y a genre 70 ans… et c’est moche d’oublier.
    Concernant les métis, ton article me fait réfléchir car j’imagine que je pensais ça. Je ne l’aurais pas dit car c’est absurde au final de dire ça à un couple. Mais au fond de moi, je me suis mise à penser que tous les métis étaient beaux, car tous ceux que j’ai croisé dans ma vie l’étaient…. et pas que noir x blanc, aussi blanc x asiatiques, noir x arabe, asiatique x noir….
    On ne peut pas, concernant la beauté, empêcher la subjectivité… ou plutôt l’enclin naturel des gens à trouver beaux telles ou telles caractéristiques…. C’est darwinien, la femelle choisi l’homme pour des caractéristiques qui permettront la survie…
    Donc, dans mon cas, je ne réagis pas par racisme « inversé », mais parce que les gens ont des caractéristiques physiques que j’aime : beaux ports de tête, les fesses rebondies, des yeux en amande, je trouve les bruns plus ténébreux/mystérieux/beaux que les blonds, j’aimes les grands sourires, les hommes musclés mais pas gonflette, les femmes grande et pulpeuses, les brunes/rousses…
    Et parmi les gens ayant ces caractéristiques à mes yeux, il y a souvent des métisses, ou des gens « de couleur » (ou mon homme, qui est blanc pourtant tu vois 😉 )… Sans doute parce que les mélanges sont bons pour l’évolution de l’espèce (hein, vous les débiles du FN ?) et que cela fait ressortir les caractères que je trouve les plus beaux…
    En fait, ce qui est dangereux, ce n’est pas la subjectivité de la beauté, c’est de généraliser, classer, mettre dans des cases… Et dire des conneries !
    Car on peut avoir des surprises… la génétique est pleine d’inattendus : nous sommes tous les deux bruns aux yeux marrons et notre fille est blonde aux yeux bleus…. Et elle est belle, pas parce qu’elle est blonde et que les blondes sont belles… mais parce qu’elle est heureuse !

  7. sugar & dinosaurs

    12 novembre

    Wow quel article! Je comprends ce ressenti que tu exprimes très bien, c’est ce que je ressens moi quand on me fait une remarque sexiste, on a tous nos combats ^^ Et je dois t’avouer que je me suis déjà fait cette réflexion sur les enfants métisses, même si ça ne vient pas d’un mauvais sentiment je comprends avec tes arguments pourquoi ça peut blesser. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faut que les mentalités changent que ce soit au niveau du racisme, du sexisme, des homo, … Pour te donner un exemple personnel ma mère m’a donné pour nom Yasmine, petite en plein boum d’Aladdin j’ai eu droit au rêve bleu à toutes les sauces, au collège et au lycée c’était « t’es arabe? ben non. Mais tu t’appelles Yasmine t’es arabe. Ben non c’est juste mon prénom », et quand mon copain parlait de moi à des gens qui ne me connaissaient il avait droit à cette réaction « mais elle est …? » avec la grimace. Sérieusement quel est votre problème! Mon impression c’est qu’en France on aime bien te mettre dans des cases avec des étiquettes pour définir ce que tu es, et c’est juste insupportable. Quand tu as une nouvelle ministre par exemple et que tu n’entends que « une femme ministre, issue de la diversité… » ça ne veut rien dire, et on s’en fou on veut juste que la personne soit compétente c’est tout. Désolée je suis un peu partie à l’ouest ^^ mais ça fait partie des sujets qui déchaînent les passions. En tout cas bravo pour ton article tu risques d’avoir beaucoup de commentaires dessus. Dans tous les cas tes enfants seront les plus beaux dans tes yeux et ça c’est l’essentiel.

    • mm
      Mymy Cracra

      12 novembre

      Oh la la la ne me lance pas sur le féminisme, je pourrais tenir des heures ! Merci de ton commentaire qui illustre bien les préjugés et les idées préconçues qui sont encore bien ancrées dans la société française. Mon copain s’est laissé pousser la barbe et lui a doit aux remarques sur les djihadistes…Douce France

      • sugar & dinosaurs

        12 novembre

        Haha le sujet de la barbe, on a les mêmes remarques ici 😉 Un jour peut être ça changera.

  8. Je pense que tu as raison de donner ton point de vue et de remettre les points sur les i concernant le racisme, qu’il soit évident ou sous-jacent, haineux ou « positif » (au sens de « discrimination positive » : car c’est le cas de la phrase de départ : « les bébés métis sont beaux »).

    Pour autant, j’ai entendu cette remarque qui t’était faite sur ton hypothétique futur enfant et j’ai acquiescé. Je ne m’en sens pas fautive pour autant. Je n’ai pas l’impression d’avoir alimenté un quelconque stéréotype en le faisant. Pourquoi ? Parce qu’à aucun moment dans ma tête je n’ai pris l’équation dans le sens « bébé métis = bébé beau ». Je me suis dit que votre bébé serait beau, oui, parce que vous êtes beau tous les deux (pas que physiquement d’ailleurs) et que vous l’aimerez. Et oui, bien sûr, je l’ai imaginé métis, tout comme j’imaginais mon fils blanc quand j’étais enceinte.

    Évidemment je n’ai pas le même héritage culturel et historique que toi et si je me sens coupable maintenant c’est de ne pas m’être rendue compte que cette remarque pouvait être blessante car elle renvoie à tout ça. Je me sens coupable de naïveté. Mais je suis peut-être un peu moins naïve après avoir lu ton article.

    • mm
      Mymy Cracra

      12 novembre

      C’est le genre de sujet à tiroirs pas du tout facile à aborder car il n’y a pas qu’une facette aux problèmes, à chaque personnes une vision différente amis je suis heureuse de pouvoir lancer la discussion!

  9. Mlle Croquant

    12 novembre

    Ton article donne à réfléchir, mais il me semble que tu ne présente qu’une part de la question. Je suis à la fois d’accord avec ce que tu dis, mais la vision unilatérale de la question me dérange un peu.

    Et si la beauté perçue dans le métissage ou le futur métissage d’un enfant à venir n’était pas au contraire la conséquence d’une immense joie à observer des couples d’humains fabriquer un petit humain, sans frontière ni restriction « ethnique »?

    Et si on percevait dans ce message « le métissage c’est beau » parce que l’on sort des mariages intra-groupe et que l’on s’ouvre au monde ?

    Je suis en couple mixte, issue d’un couple mixte, ma famille est une famille tout ce qui a de plus hétéroclite, mon homme vient des Antilles et il est donc lui aussi le fruit d’un métissage historique.

    Nous avons mon cher et tendre et moi des ascendants marrons, beiges, oranges (??), qui viennent du désert algérien, d’Afrique centrale, d’Inde, d’Europe de l’Est ou encore d’Auvergne… avec des yeux allant du noir au bleu, des cheveux raides et blonds ou noirs et crépus, blonds et crépus aussi de mon côté 😉

    Nos enfants seront métissés quoi qu’il arrive, peut être roux aux yeux verts, probablement caramels aux yeux bruns, éventuellement marron chocolat ou beige crème… Peut-être aurons-nous un enfant blanc, et un enfant noir… car un métis peut être blond aux yeux bleus, oui oui, métis c’est tout simplement un synonyme de mélange… et non un clône de la petite puce sur la deuxième photo de cet article.

    Peu importe ils seront beaux! Ils seront le fruit de notre amour et de notre histoire, la sienne, la mienne et la nôtre… Et oui, la force du métissage et donc du mélange est pour moi très belle, c’est ce que j’aime entendre dans cette phrase qui a tendance à t’agacer. Les gens s’ouvrent, les esprits s’éclairent, j’aime penser les choses comme ça en tous cas…

    • mm
      Mymy Cracra

      12 novembre

      Bonjour, je ne présente qu’une part de la question en effet, il s’agit de la mienne.. Dans le titre je parle de MES enfants, j’évoque ma vision des choses et je ne prétends pas faire valoir mon expérience comme étant universelle.

      Chacun sa vision et sa manière de vivre les choses. Le tout étant de respecter les sentiments et le ressenti de chacun. Personnellement je ne vois pas en quoi l’on aurait besoin de célébrer le métissage, je suis avec un homme avant d’être avec un homme blanc. Point. C’est ma vision des choses.

      On peut voir les choses de ton point de vue, mais pas seulement mon article vise à mettre en lumière certaines certaines choses simplement.

      • Mlle Croquant

        12 novembre

        On est d’accord, j’ai bien cerné que tu ne défendais pas une vision universelle des choses. Je ne critique pas ton point de vue, j’essaie de réfléchir au sujet.

        Je suis plutôt d’accord avec ton point de vue, qu’on se le dise hein 😉 Et je pense respecter tes sentiments dans mon message, j’espère que tu n’as pas compris l’inverse. Je me pose des questions suite à la lecture de ton article, qui a le mérite de ne pas être creux et qui pousse à la réflexion ce que j’admire! Les commentaires je les ai pris comme un excellent endroit pour poser ce que nous évoque cet article, pas pour contrer ton point de vue, loin s’en faut!

        Ce que j’ai dit n’est pas MON point de vue, mais seulement UNE PARTIE de mon point de vue, qui comprend celui que tu présentes, celui que je présente et qui va plus loin également.

        Il me semble très intéressant d’être au fait de cette mise en lumière que tu proposes de façon très claire et juste, mais aussi de réfléchir à d’autres analyses de la question, pour une réflexion plus complète et peut être plus sereine.

        Dans ceux qui nous disent que nos enfants seront beaux car les métis sont les plus beaux (je connais si bien cette remarque en tant qu’enfant métis en tant que future maman aussi), il y a ceux qui ont besoin de te lire d’urgence pour comprendre leur bêtise, mais mon expérience me fait dire, qu’il y a aussi ceux qui sont juste heureux, soulagés, de voir ce monde laisser ses frontières s’abaisser et les gens vivre comme bon leur semble.

        Cette remarque, aussi réductrice soit-elle (on est bien d’accord!!!) peut-être qu’en essayant de la voir aussi d’un côté moins noir, peut nous aider à être plus sereines dans ce monde parfois si hostile avec son lot de racisme banalisé contre lequel j’ai souvent tendance à m’élever, face auquel je me retrouve en colère, qui me rend souvent triste… mais j’ai décidé d’essayer de ne pas voir que lui pour être plus heureuse.

        • mm
          Mymy Cracra

          12 novembre

          Ne t’inquiètes pas, j’essaye de prendre du recul sur ce que j’écrit et je sais que la question est complexe. C’est ce qui fait la difficulté de l’aborder d’ailleurs. Je suis heureuse de voir toutes les réactions que cet article suscite et tous les commentaires participent à l’enrichir encore plus donc merci ! Tant que tout est dit en bonne intelligence et dans le respect il n’y a pas de raison que l’on ne se comprenne pas. 🙂

  10. Eliz

    12 novembre

    La rousse qui a deux petits roux te confirme que le racisme de tous les jours, elle le subit aussi et ses petits aussi… Même si c’est sans doute plus glam’ d’avoir l’air d’avoir des origines Irlandaises ou Ecossaises (totalement fausses évidemment) dans le monde dans lequel on vit…
    N’empêche, ils sont beaux nos bébés… différents ! Ils marquent l’esprit, laissent leur image derrière leur passage… et rien que pour ça j’ai envie de crier haut et fort « United Colored is a Power ! »
    Foncez les amis, quelle que soit sa couleur de peau, d’yeux ou de cheveux, il sera beau, parce que ça sera le fruit de votre amour, épicétou !

  11. Chronique du (petit et médiocre) racisme du quotidien… Celui qui s’insinue l’air de rien, le pire.

  12. Et puis la neige

    12 novembre

    Alors une actrice : Firmine Richard. Bon elle n’a pas (encore) reçu de prix c’est vrai. Son premier rôle dans « Romuald et Juliette » m’a profondément marqué, c’est encore aujourd’hui un film que j’aime beaucoup.
    Je comprends ta réflexion, c’est intéressant.
    Bon et sinon, en parlant d’idée reçue… la pluie en Bretagne on en parle? 😉

  13. Chaouinette

    12 novembre

    Merci pour ce post. Je partage totalement ton point de vue (en même temps c’est ton point de vue sur ta vie, on s’en fout que je le partage) sans mais, sans pour autant juste à 100%. Un jour, je l’espère, nous ne seront plus vus comme terroristes/beaux si mélangés avec du blanc/voleur/fainéants/exotiques/sauvage/forcément musulmans/sexualisées à outrance/étrangers/dangereux. Un jour peut être aurons nous droit à l’individualité.

  14. Sybille

    12 novembre

    Bonjour,
    Je viens de lire votre post…. Je suis maman de 2 magnifiques métisses!!! Et je n’ai jamais vu le racisme dans ce genre de phrase… Je viens de demander à mon mari qui lui est noir s’il pensait que c’était raciste, il m’a répondu que non!
    Nos filles sont belles car elles portent en elles nos deux cultures (physiquement et culturellement), parce qu’elles sont le fruit de notre amour!
    Heureusement que nous voyons les couleurs des uns et des autres!!! Heureusement que nous voyons que nous sommes différents! Ca nous permet de nous intéresser aux autres, de s’intéresser à la culture de chacun et que chacun s’enrichissent de ces belles différences!!!

    Après que les personnes « de couleurs » soient mal représentées dans les médias… Ca c’est une autre affaire….

    Sur ce… bonne nuit!!!

  15. Manfromearth

    13 novembre

    Bonjour, je trouve que votre article est une insulte aux gens ayant déjà eu ce genre de déclarations (j’en fais moi même partis) je ne comprends nullement en quoi dire qu’un enfant métisse est plus jolie reflète une forme de racisme. Un raciste anti-blanc et anti noir alors ??, changeons les mots, si je préfère une rose à une tulipe suis je raciste envers les tulipes? Il y a tout simplement ds la natures des choses qui nous attirent plus que d’autres, naturellement ou pas, mais il ne faut pas forcément y voir de la haine…. (car dérière le racisme se cache de la haine quand même).

    Quand est-il si un homme de couleur noire et une femme de couleur blanche ayant un enfant métisse pensent eux aussi que les enfants métisses sont les plus beaux… sont ils racistes?

    Et vous, êtes vous racistes envers les enfants métisses??

    ALORS, cette phrase me choque au plus haut point  » l’un des clichés les plus lourds et teinté de racisme qui soient »
    l’exagération vous connaissez? l’un des clichés les plus lourds.. mais enfin c’est scandaleux, une honte de dire celà, vous en voulez des clichés lourds???

    les clichés sur la culture, la façon de s’exprimer, le vol, l’odeur, la médecine, la polygamie etc etc vous trouvez que ces clichés sont plus légés que de dire qu’un enfant métisse est beau… ?? et bien je pense que le problème ne se situe pas toujours là où l’on voudrait qu’il soit.

    Dans tous les cas un cliché n’est pas bon, mettre en avant les généralités ne fait pas preuves d’intelligence au contraire. Mais pouvons nous quand même garder notre avis sur la question sans pour autant se faire traiter de raciste?

    Merci (pas pour l’article hein)

    • mm
      Mymy Cracra

      13 novembre

      Bonjour, Je vous remercie d’avoir pris le temps de réagir à cet article. Je vais essayer de répondre aux différents points que vous soulevez en espérant pouvoir être la plus claire possible.

      En matière d’exagération je trouve que vous vous en sortez plutôt bien quand même lorsque vous parlez d’insulte. Je vous invite à relire mon article de manière plus attentive lorsque vous vous serez calmé (un petit thé vous fera le plus grand bien sans doute). A aucun moment je ne traite qui que ce soit de raciste, j’ai bien pris soin de parler de « phrase raciste » ce qui n’est pas du tout la même chose.

      Parlons de la comparaison entre un enfant / une personne qui selon ses origines, son statut social ou même son genre pourra faire l’objet de discriminations, de violences, de mépris d’un coté et de l’autre une fleur ou une plante. Vous voulez me faire une leçon sur le poids des termes que l’on emploie je vous invites à faire de même. Personnellement je n’ai jamais entendu parler du génocide de tulipes ou rose ronsard mais si je me trompe n’hésitez pas à me fournir des sources que je me ferais un plaisir de lire.

      J’aimerais que vous preniez le temps pendant 5 minutes de vous poser la question de savoir si cette remarque vous l’avez déjà faite à deux personnes blanches? Dans un dîner, au cours d’un apéro, ou un repas de famille.

      En ce qui concerne l’exagération, a moi de vous posez cette question: la grammaire vous connaissez? « L’UN des… » Cela veut bien dire que je parle d’un clichés parmi d’autres. Je ne savais pas qu’en matière de discrimination il devait y avoir une hiérarchie, encore une information que j’apprends grâce à vous. Sans doute êtes vous mieux placé que moi pour parler sur le sujet, mais permettez moi d’en douter.
      Quand à vous me remercier pour l’article ne vous inquiétez pas, ce soir je pense arrivez à trouver le sommeil malgré cela.

  16. Manfromearth

    13 novembre

    Vous aimez jouer sur les mots, malheureusement je n’ai pas le temps de jouer avec vous.

    Merci de m’inviter à relire votre article mais une seule foi est déjà bien suffisante.

    De 1, je n’ai nullement mentionné le fait que vous insultiez directement quelqu’un.. mais je parle de l’article en générale qui est insultant je trouve si l’on a pas votre point de vue. Et Je vous affirme que cette « phrase raciste » comme VOUS l’appelé n’est en rien raciste dans ma bouche, essayé de le comprendre.

    De 2, ma comparaison ne vous plait pas ok mais pourquoi me parlez vous de génocide de tulipe??? pourquoi cette ironie et cette aveuglement a ma comparaison qui n’était certes pas très profonde mais uniquement dans le but de ne pas parler de couleur (là je faisais aussi référence à la couleur des fleurs qui nous font les préférer). Vous relevez la comparaison « grotesque » mais pas le message que j’ai voulu faire passer, vous l’ignorez même, pourquoi?? je ne vous invite pas à tout relire, je vous le recopie…

    si je préfère les bébés métisses je suis « Un raciste anti-blanc et anti noir alors ?? Il y a tout simplement ds la natures des choses qui nous attirent plus que d’autres, naturellement ou pas, mais il ne faut pas forcément y voir de la haine….

    Pas besoin de 5min, biensur que je l’ai déjà dit, je dis ce que je pense et si l’on me demande mon avis à ce sujet, le lieu ou l’interlocuteur en face de moi ne fera pas changer ma réponse.

    De 3 « la grammaire vous connaissez » pourquoi prendre ce ton autain avec moi? ce qui est marrant c’est qu’à aucun moment je n’ai omis que c’était « l’un des clichés » juste je trouve malheureux bien qu’il n’y ai pas de hiérarchisation de la discrimination que vous arriviez à mettre une phrase tel qu’un compliment envers les enfants métisses au même point que toutes les autres insultes raciales souvent beaucoup plus virulents et péjoratives.

    Votre défense me parait bien faible et bourrée d’esquive, c’est dommage le débat est inutile.

    De 4 Je vous repose les questions que à priori vous n’avez pas lue ou dont la réponse ne vous arrangez pas.

    Quand est-il si un homme de couleur noire et une femme de couleur blanche ayant un enfant métisse pensent eux aussi que les enfants métisses sont les plus beaux… sont ils racistes?
    Et vous, êtes vous racistes envers les enfants métisses??

    • mm
      Mymy Cracra

      13 novembre

      Je me permets de vous citer  » votre article est une insulte aux gens ayant déjà eu ce genre de déclarations »… Je ne joue pas sur les mots, je trouve cela juste indécents de comparer le racisme à un simple jugement subjectif entre deux plantes. Est ce que vous vous permettriez de faire cela sur les chambres à gaz ou tout autre drame historique je ne pense pas.

      Apparemment selon vous il n’y aurait que moi qui aurait besoin de me remettre en cause. Vous avez l’air d’être là pour affirmer votre opinion envers et contre tout sans vraiment prendre la peine d’essayer de comprendre le but de cet article.

      Je vous invite à lire le témoignage d’une enfant métisse directement : http://www.feelingontheperiphery.com/#!%C3%8Atre-ou-ne-pas-%C3%AAtre-soim%C3%AAme-dans-une-soci%C3%A9t%C3%A9-blanche/jzw7d/55cdf3950cf25f10d9b5ae59

      Le lien était déjà dans l’article mais vous avez sans doute du passer à coté par inadvertance.

      Il n’y a rien de mal à trouvé des enfants beau, mais à partir du moment cela est fait à travers une notion de race ou de couleur de peau, là il commence à y avoir un petit soucis. Vous me citez tout un tas de préjugés et de discriminations (encore une fois si l’ou ou l’autre était pire) je vous propose de vous renseignez sur le colorisme et son histoire. (encore une fois évoqué dans l’article)

  17. Manfromearth

    13 novembre

    Désolé, j’ai perdu mon temps ici…

    Vous revenez avec l’exemple… et faite vraiment mine de ne pas comprendre… dommage
    Je vous ai développé ma façon de penser et je vous ai posé des questions pour essayer de comprendre justement, un peu mieux vos dire mais vous vous plaisez à ignorez tout argument et questions de ma part.

    • mm
      Mymy Cracra

      13 novembre

      Ce que j’essaye de faire comprendre c’est ce que le racisme ne s’arrête pas à de simples préjugés ou insultes…Il y a plein de choses tout aussi sournoises et qui paraissent innocentes aux personnes qui les prononce qui n’en reste pas mois du racisme.

      Je sais qu’il est difficile de prendre du recul surtout si vous vous êtes sentie attaquer de manière personnelle mais à part vous encourager à essayer de voir les choses d’une autre perspective je ne pourrais que me répéter encore et encore. De nombreuses personnes ont laissé des commentaires dont certaines qui n’était pas d’accord avec moi mais leur réponse n’était surement pas aussi virulente que la votre.

      • mm
        Mymy Cracra

        13 novembre

        Si vous vouliez vraiment comprendre vous ne feriez pas de jugement en parlant de défense faible ou d’esquive. Lorsque l’on veut discuter on commence par respecter ce qu’à à dire sans essayer de le descendre. Vous vouliez des réponses toutes faites sans avoir besoin de chercher plus loin ou de réfléchir un minimum, je suis désolée que vous n’ayez pas trouvez ce que vous cherchiez.

        Pour vous le racisme c’est de parler des préjugés du bruit et des odeurs…pour moi aussi MAIS pas seulement….

  18. Manfromearth

    13 novembre

    Pourquoi devrais je changer ma perspective? si je considère qu’il n’est pas raciste de trouver un bébé métisses plus jolie qu’un autre (je ne vais pas voir du racisme là où il n’y en a pas pour vous faire plaisir), a contrario, le fait de ne pouvoir dire que le bébé métisse est plus jolie, c’est là que se trouve le racisme (fascisme), dans le fait de vouloir ramener cela a du racisme alors que ça n’en ai pas car je ne fais nullement référence à sa couleur de peau ou ses origines, juste à sa petite bouille que je trouve plus jolie et souriante… y’a un moment faut prendre les choses pour ce qu’elle sont et ne pas voir la haine sur tout. Il faut éviter la victimisation gratuite.

    Je sais que c’est peine perdue de vous répondre, vous ignorez mes propos, comment pourrait on discuter?

    « Il y a plein de choses tout aussi sournoises et qui paraissent innocentes aux personnes qui les prononce qui n’en reste pas mois du racisme. »

    Donc en gros je ne suis pas raciste mais quand je dis que je préfère les enfants métisses, là c’est du raciste…??? c’est de la philosophie de comptoir avec 3 gram dans le sang ça… évitons la victimisation ça vaut mieux pour tous.

    J’aurai aimé avoir cette conversation de vive voix avec vous, la conclusion n’aurait surement pas été la même et j’aurai sans doute eu des réponses à mes questions.

    Sur ce bonne fin de journée.

    • mm
      Mymy Cracra

      13 novembre

      Changer de perspective, ça s’appelle avoir une discussion.

      Parler de bébé métisse par essence c’est faire référence à sa couleur de peau.

      J’ai répondu à certains de vos propos, c’est juste que les réponses ne vous conviennent pas. .. et les autres comment dire.

      Comme beaucoup la seule chose qui vous obsède c’est que tout le monde voit le monde comme vous le voudriez..

      Encore une fois je vous invite à prendre une petite tasse de thé et à passer votre chemin.

      • Manfromearth

        14 novembre

        « Changer de perspective, ça s’appelle avoir une discussion. » Si on discute du nazisme, cela vous fera t’il changer de perspective…

        Je suis désolé mais nous vivons dans un monde en couleur, alors oui on parle de couleur de peau mais OUI on peut en parler sans aucune trace de racisme. Ce que vous n’essayé pas de comprendre dans mon discours, c’est que pour moi parler de la couleur de quelqu’un n’est pas raciste en soi, le racisme reste péjoratif je ne vais quand même pas m’interdire de faire des compliments à certaines personnes sous prétextes que l’on me fasse passer pour un raciste. C’est de la victimisation de bas étage. Prenez donc un peu le positif lorsqu’il y en a et arrêtez de rester bloqué sur le négatif je suis certain que vous vous en porterai mieux.

        – VOUS n’avez répondu à AUCUNE de mes questions, vous prenez à chaque foi la direction qu’il vous arrange pour ne cas comprendre ce que j’essaie de vous faire réaliser. Une sorte de déni de non racisme. On pourrais jouer longtemps comme ça via message interposé, mais je suis sur que face à moi vos propos ne tiennent pas 5min…

        – Je vous retourne votre philosophie de comptoir… vous êtes dans ce cas également, vous voudriez que chaque personne complimentant un enfant métisse se sentent raciste… quelle beau combat contre le racisme… au lieu de prôner l’amour vous allez chercher la haine là où il n’y en a pas, vous essayé de me l’imposer hors je ne me sent nullement touché par vos propos tant ils sont faux, on peu aimer un enfant métisse sans une once de racisme en soi, il ne faut pas confondre préférence et racisme ou dans ce cas là je suis un blanc raciste envers les blancs pour suivre votre raisonnement.

        Vous me faites rire avec votre thé, vos insinuations… passer mon chemin, j’aimerai bien mais la bétise de vos réponses me pousse à chaque foi à remettre une couche tant çà me révolte une tel victimisation et surtout une volonté profonde a manipuler cette conversation pour ne pas voir la bonté chez l’autre.

  19. Thomas

    13 novembre

    Etant moi même métis qu’elle tristesse de voir qu’on ne sen sortira pas… La victimisation et la pleurnicherie perpétuelle est devenue la base de l’existence de beaucoup de »noirs ». Maintenant j’ai carrément l’impression de même pas avoir grandi dans le même pays que les autres noirs, j’ai pu faire mon DUT, j’ai trouvé un job, et même aucun flic ne ma jamais fait de mal et j’ai carrément pu étudié l’esclavage et la traite négrière durant ma scolarité! Aussi dingue que ça puisse paraître …

    • mm
      Mymy Cracra

      13 novembre

      Si vous n’avez pas eu à subir de discriminations ou de violences policières, j’en suis heureuse pour vous. Cela veut il dire pour autant que ce n’est pas le cas pour d’autres?

      A aucun moment je ne pense avoir évoqué ici ma vie comme étant une longue séries de drames et d’abus donc pour les pleurnicheries je pense que vous pourrez aller chercher ailleurs.

      • Manfromearth

        14 novembre

        Cette personne fait eccho à mes dires quand je vous dit que la mal n’est pas partout… il y a un deux poids deux mesures que vous semblez ignorez

        • mm
          Mymy Cracra

          14 novembre

          Et apparemment vous continuez de choisir les commentaires qui servent uniquement votre propre opinion…Dans quelle mesure VOUS auriez le droit de ne pas vous remettre en cause et moi non? NE PAS VOIR le mal ne veut pas dire qu’il n’existe pas. A tous il ns nous arrivent de dire des choses sans penser qu’elles pourrait avoir une portée négative pour nos interlocuteurs, juste parce que nous pensons ne pas faire de mal ne veut pas dire que l’on en fait pas…

          Ou est l’intelligence dans le fait de rejeter en bloc ce qu’exprime l’autre en face sans chercher à VRAIMENT comprendre de quoi il retourne parce que l’on ai pétrie dans sa conviction de pas faire de mal. Ou est l’intelligence de parler de victimisation (ici ce serait plus de l’auto-victimisation, toujours ce problèmes des mots) et de pleurnicheries ? Cette condescendance est ce mépris c’est ce qui empêche de faire avancer le débat.

          • Manfromearth

            14 novembre

            je continue de choisir? je réponds à plusieurs commentaire je ne peux répondre à tous, c’est ma seule réponse à un commentaire « positif ».. restez de bonne foie svp

            écoutez, je suis contre les raisonnement binaires, choses à laquelle vous semblez tous de fervant addictes ici

            mais Sachez que je ne suis pas contre ce que vous dites, juste la façon dont vous le faite. Et surtout la généralité, le manque de 2 poids 2 mesures.
            je me suis positionné aussi fermement que vous dans le but de vous faire réagir et pourquoi pas dans le but que vous arriviez à comprendre que malgré tout le monde a évolué et que pour certaines personnes le racisme n’éxiste pas (j’entends bien, dans LEUR ESPRIT car malheureusement il y a bcp de personnes ignorante et raciste),
            il faut donc réussir à concevoir que certaine remarque sont sincères et non aucun préjugés ou arrière pensée néfaste.

            – « Cette condescendance est ce mépris c’est ce qui empêche de faire avancer le débat. »

            là c’est l’hopital qui se fou de la charité tant vous avez répondu à chaque foi à une phrase sortis du contexte de mes réponses… je ne parle même pas de vos allusions

            j’ai vraiment l’impression de parler à un mur tant je ne suis même pas sur que vous lisiez l’intégralité de mes posts, au vue de vos réponses portant à chaque foi sur une seule et unique de mes phrases.

          • mm
            Mymy Cracra

            14 novembre

            Le sentiment est totalement partagé.

  20. Pierre

    13 novembre

    Je suis à la fois ravi de voir que ton sujet ouvre à discussion, mais je suis également affligé de me rendre compte que la plupart des commentateurs n’ont pas pleinement conscience du concept raciste de cette remarque.
    Tes enfants seront beaux parce qu’ils seront métis. La phrase ne permet pas de doute, elle ne permet pas d’équivoque, cette phrase est raciste.
    Le problème se porte sur l’intention désormais. Je ne pense pas que cette personne cherchait à mal (je ne sais pas de qui il s’agit), je crois malheureusement qu’il en va de ce fameux « racisme ordinaire », ce « racisme quotidien », ce racisme qui nous fait nous battre contre tous les jours. Pourtant, je plaide pour elle la naïveté, la négligence ou l’idiotie dans le pire des cas. Je ne crois pas qu’il en aille d’un racisme profond, d’une volonté de blesser l’autre (toi, ici), mais simplement d’un racisme franchouillard, usé et suranné. Je crois qu’une partie de la France, peu éduquée, peu encline à la culture, fermée sur un petit entre soi du quotidien, ne se rend même pas compte de son racisme. Je crois que cette même France pense ne pas être raciste, s’en défendra, peut-être en surface, et qu’il faudra encore longtemps avant que tu puisses vivre tranquillement des discussions de bistrot.
    Pourtant ce racisme existe bien, et pourtant je crois qu’on ne peut lutter contre cette éducation transmisse bêtement, naïvement…Du moins pas d’un coup. Il en va de même pour ces remarques du quotidien, ces clichés indémontrables, indémodables et qui pourtant nous foutent la gerbe. Nous en parlions avec ton barbu et nous évoquions la banalisation de ces propos, les dommages qu’ils provoquent dans l’indifférence…
    Quelle réaction avoir alors ? Ne pas relever et refouler ? Réagir avec violence et braquer la conversation ? Rire au risque de banaliser le racisme ? Je ne vois pas de réaction idéale malheureusement. L’enfer c’est les autres, disait l’autre bigleux de philosophe, pour éviter d’y vivre, maintenant et lorsque votre môme viendra au monde, il faudra peut-être agir, fermer les yeux, et rire, tout cela à la fois. En tous cas, métisse, barbu, moche, beau, chiant, criard, je pense que votre gamin aura le caractère de la révolte comme valeur et ça, c’est l’essentiel !

    • mm
      Mymy Cracra

      13 novembre

      Merci de ton commentaire qui exprime bien en ce que j’ai essayé de faire passé comme message.

      Je te rejoins totalement sur la question de l’intention, ce genre de stéréotypes prennent leurs origines si loin et ont été transmises depuis si longtemps que les personnes la plupart du temps ne savent pas de quoi il en retourne.

      Comme tu le dis il est difficile de réagir face à ce genre de propos, à chaque fois je suis plus que partagé sur la manière de répondre ou non, car j’ai bien conscience que la situation est ultra complexe, et que rien n’est tout blanc ou tout noir

    • Manfromearth

      14 novembre

      Pierre, ce que vous dites n’est pas faux mais encore une foi ne s’applique pas dans tout les cas. Je me fou totalement de la couleur de peau des gens sans pour autant faire mine de ne pas la voir… nous vivons dans un monde où il y a des différences et il faut les assumées et non les rendre taboues ou directement raciste… une personne saine d’esprit peut donc naturellement dire qu’elle préfère un enfant métisse à un enfant blanc ou noire si à l’intérieure d’elle il n’y a aucun mépris envers les différentes couleurs, je mets toutes personnes sur un points d’égalité et la couleur et pour moi une sorte d’accessoire qui n’est nullement représentatif de la personne, je juge la personne et non l’enveloppe.
      Désolé mais dire que toute remarque sur la couleur de peau d’un individu est raciste je trouve cela horriblement dangereux et néfaste pour la liberté d’expression et l’amour entre les hommes. Peut être je m’exprime mal mais impossible de faire comprendre qu’on peut avoir une préférence sans pour autant dénigré les autres ou ne pas les respecter. Je ne réduit/résume pas tout à simplement une différence de couleur de peau, c’est peut être là que nous nous éloignons, je vois bien plus loin.

      • Pierre

        14 novembre

        Si l’on suit votre raisonnement Manfromearth, vous donneriez du crédit à des pratiques comme celle de ne pas vouloir sortir avec une femme noire ou une femme asiatique, juste par choix cosmétique ? Je crois que votre raisonnement n’est pas visionnaire, vous voyez loin, mais vers le passé. La couleur de la peau ne doit pas être une variable esthétique de vos choix, je crois humblement que ce qui fait une personne n’est pas affiché sur sa peau, il est tellement simple de travestir son image ! Un enfant peut représenter la beauté par sa nature, son entité d’Être fragile, son essence de nouvel humain naïf, mais je ne crois pas qu’il faille en faire un produit cosmétique comparé, ce que vous vous autoriseriez avec des gamins métis ne serait pas la loi avec des gamins blancs, ou noirs… C’est là qu’est le « racisme ordinaire », viscéralement imprégné, au point même que vous ne le remarquiez plus et que vous preniez le temps de le combattre tout en le servant.

        • Manfromearth

          14 novembre

          Désolé Pierre j’avoue ne pas avoir compris votre raisonnement, ou du moins, ce que vous avez compris du mien. Je m’explique, qu’aurais je pu dire pour vous faire penser que « vous donneriez du crédit à des pratiques comme celle de ne pas vouloir sortir avec une femme noire ou une femme asiatique, juste par choix cosmétique ?  »

          a aucun moment je n’ai parlé de négation, j’ai parlé de préférence, je peux préféré une femme noire à une femme blanche sans pour autant ne pas aimé la blanche, je la préfère c’est tout.

          – « La couleur de la peau ne doit pas être une variable esthétique de vos choix, je crois humblement que ce qui fait une personne n’est pas affiché sur sa peau »

          qu’est ce que vous n’avez pas compris là dedans? j’ai pourtant l’impression que nous disons la même chose: « je mets toutes personnes sur un points d’égalité et la couleur et pour moi une sorte d’accessoire qui n’est nullement représentatif de la personne, je juge la personne et non l’enveloppe. » JE JUGE la personne avec son intérieur et non sa couleur de peau (enveloppe)
          Mais je ne peux nier que la couleur fait partis d’un critère physique, sans pour autant rentrer dans le cliché j’aime les noirs pas les blanches etc etc bien trop faciles, il y a de la beauté en nous tous. Juste je ne me voile pas la face en disant toutes les blanches sont belles, toutes les noires sont laides etc je pense qu’il y a des noires plus belles que les blanches et inversément. Le fait de devoir me justifier de ça est assez navrant je dois dire. On ne peut faire abstraction de la couleur de peau de la personne en face de nous, mais on tombe bien sous le charme d’une personne entière et non d’une enveloppe corporel. J’espère avoir été plus claire.

          Pour en revenir au bébé, je dis souvent que les bébés blancs sont moches et alors? est ce raciste?

          • Pierre

            14 novembre

            En effet, vous n’avez pas compris. Cette conversation aura peut-être le mérite de vous faire réfléchir davantage. Posez-vous simplement la question suivante: auriez-vous prononcé votre dernière phrase en remplaçant « bébés blancs » par « bébés noirs » ? Vous aurez ainsi la réponse à la question rhétorique que vous posez comme un point final à votre opinion (la vôtre, seulement la vôtre).

  21. Uwimana

    13 novembre

    Bravo pour cette article et surtout bravo d’avoir la patience de répondre avec pédagogie.

    • Manfromearth

      14 novembre

      avec pédagogie? Restons sérieux svp

  22. Kristine

    13 novembre

    Bonjour mymy et merci pour cet article. Je n’écris jamais de commentaire mais cette fois ci je réagis. J’ai découvert le colorisme (sans connaître son nom) en rencontrant mon conjoint qui est guyanais et j’ai été assez fascinée (effrayée, effarée?) , moi blonde métropolitaine par tous ces qualificatifs et traits associes… Il faut dire qu’hormis les discours absurdes de blanches indiquant qu’elles préféraient les noirs, je n’avais pas imaginé un tel univers… Depuis le temps à passe et nous avons eu un garçon qui a maintenant 4 ans. On ne peut pas imaginer se promener tous les 3 sans avoir de remarque. Lorsqu’il était tout bébé je me rappelle même une personne nous dire qu’il était magnifique alors qu’en plein hiver, dans son cosy, on ne pouvait rien voir de lui… Alors je me suis posée la question et je pense qu’au delà de la question de la beauté (pas forcément avérée!) les personnes avaient besoin de nous exprimer leur « accord » « reconnaissance » ou sympathie vis à vis de la mixité de notre couple. Bref un brin de fantasme, beaucoup de manque de communication ou de possibilité d’expression que sais je … Mais… Si ce n’était que cela… Ce qui me pose vraiment soucis aujourd’hui c’est de voir qu’aujourd’hui mon gosse de 4 ans n’est défini par des inconnus QUE dans cette vision la. Il peut faire tous les efforts possibles, s’adapter à deux cultures, être rigolo , rêveur, on le renvoi systématiquement et unilatéralement à sa caractéristique physique (que ce soit de personnes blanches ou noires) et je trouve que c’est réellement injuste, parce qu’il en fait des efforts pour être une personne à part entière. Il n’a pas demandé à être un quelconque porte drapeau et nous non plus d’ailleurs 😉 . Sur ce merci encore pour le débat!

  23. Manfromearth

    14 novembre

    ohlala PIERRE, c’est donc la votre réponse, quelle déception, moi qui pensait que l’on pourrait avancer…

    Racisme:
    Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie.
    Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes

    Mes propos ne s’approchent a aucun moment de cette définition qui n’est pas MON OPINION mais bien une définition.

    je ne peux remplacer bébé blancs par bébé noirs dans ma phrase car c’est une opposition, comment dire si je trouve les bébés blanc moche, si je précise blanc ce n’est pas pour le remplacer par noire… c’est stupide, ou a moins que je n’ai pas le droit d’avoir de gout, ou d’avis sur la question sans passer pour un sale raciste… Certes ma phrase prends en compte la couleur de l’enfant, mais de façon objective et dénouée de toute haine envers les autres.. quand je dis qu’un enfant blanc est moche je ne m’attaque pas a sa couleur, chose que vous avez du mal à comprendre, je m’attaque à toute sorte de critère physique réunis (ou plus visible) chez les bébés blancs, je passe au dessus de la couleur mais reste réaliste quand a certaine généralité.

    je finirais sur le ton de l’humour… « il faut cultiver la différence et non l’indifférence » …c’est exactement ce que j’essaie de faire passé comme message car ce que je ressens ici c’est que vous souhaiteriez que nous soyons tous transparent, tous identique comme ça plus de problème… mais je pense que la diversité est une richesse qu’il faut entretenir et mettre en valeur.

    • mm
      Mymy Cracra

      14 novembre

      Oh la la la c’est donc la meilleure réponse que vous avez trouvée, une définition sortie du dictionnaire. Je peux vous suggérer une nouvelle recherche qui vous fera peut être sortir de votre vision étriquée: http://www.francetv.fr/temoignages/racisme-ordinaire/le-dessous-des-blagues_31
      De plus je vous invite également à lire le commentaire juste au dessus du votre si votre réflexion sélective vous le permet évidemment

  24. Manfromearth

    14 novembre

    La définition n’est pas une réponse, elle appuie juste mes dires, pour vous montrer qu’il ne s’agit pas de mon opinion…
    Encore une foi vous soulevez une phrase (définition) et faites abstraction du reste, c’est du jolie !

    Je ne vois pas ce que votre lien sur l’humour raciste vient faire là… de plus je condamne ce genre de blague gratuite!

    J’ai bien lu le commentaire au dessus, je suis d’accord avec je n’ai jamais dit le contraire je ne dis pas que le racisme n’éxiste pas… vous ne me comprenez décidément pas enfin vous ne voulez pas me comprendre j’entends bien.
    Nous pouvons trouver des témoignages pour coroboré tout point de vue car à chaque foi il y va d’une expérience personnelle et non globale.

    • mm
      Mymy Cracra

      14 novembre

      Et donc pour faire écho à votre définition: Faire un jugement esthétique, une hiérarchie, en se basant sur la couleur d’un enfant (ici métisse). c’est quoi pour vous?

      • Manfromearth

        14 novembre

        et çà continue…
        à aucun moment je n’ai hiérarchisé qui que ce soit.

        • mm
          Mymy Cracra

          14 novembre

          Ça ne répond pas à la question.

          • Manfromearth

            14 novembre

            après les 20 questions que je vous ai posé sans réponse vous avez le culot de me dire çà…
            alors que j’y réponds en vous disant que celà ne me concerne pas car a aucun moment je n’ai fait de hiérarchie…

          • mm
            Mymy Cracra

            14 novembre

            Donc du moment que cela ne VOUS concerne pas (selon VOUS) c’est que tout va bien? Un petit problème d’égocentrisme peut etre?

          • mm
            Mymy Cracra

            14 novembre

            J’ai vraiment l’impression que vous avez du mal à réfléchir sur des notions complexes, donc je préfères faire des phrases courtes pour que ce soit plus facile

        • mm
          Mymy Cracra

          14 novembre

          Qui a parlé de vous ? Est ce que j’ai donné votre nom dans la question?

          • Manfromearth

            14 novembre

            Madame, depuis le début je donne MON opinion je PARLE donc de MOI et de ma façon de voir les choses, je pensais que c’était claire… à priori non

            je vais donc vous répondre globalement même si au vue de toute vos ommisssion a me répondre vous ne méritez pas de réponse.

            Faire un jugement esthétique en se basant sur la couleur d’un enfant n’est pour moi pas raciste si on a pas d’idée haineuse ou néfaste on peut juste apprécier la diversité et donner son avis dans le plus grand respect de l’autre. Car oui diversité il y a désolé pour vous cela semble vous gêner.
            Faire une hiérarchie, en se basant sur la couleur d’un enfant (ici métisse), ça c’est raciste car on va juger l’enfant, son intérieur, sur sa couleur de peau, c’est donc du racisme..

          • mm
            Mymy Cracra

            14 novembre

            Et pourtant vous êtes encore là , encore et toujours.

          • mm
            Mymy Cracra

            14 novembre

            Parce que l’on ne peut pas donner SON avis sur des choses qui ne nous concernent pas… toujours ce problème d’égocentrisme

      • Manfromearth

        14 novembre

        je ne place personne au dessus de l’autre je l’ai déjà dit plusieurs foi mais vous ne semblez pas le retenir…

        • mm
          Mymy Cracra

          14 novembre

          Ca ne réponds toujours pas à ma question

          • Manfromearth

            14 novembre

            je viens de vous répondre et encore une foi vous avez ignorez ma réponse juste pour me dire…

            « Et pourtant vous êtes encore là , encore et toujours. »

            je fais l’effort de vous répondre et vous ignorez tout, est-ce là un comportement respectable?

  25. Manfromearth

    14 novembre

    avez vous une maladie qui vous empêche de répondre à plusieurs points en même temps? car plus je développe moins vous me répondez…

    je fais référence à votre: « Le sentiment est totalement partagé. » un peu court comme réponse… j’aurai aimé avoir votre avis sur ce que je vous dit plus haut… est ce trop demandé?

    • mm
      Mymy Cracra

      14 novembre

      Le sentiment de parlé à un mur.

      • Manfromearth

        14 novembre

        j’aurai plutôt dis le sentiment d’être dépassé fasse à des arguments qui vous dépassent.

        • mm
          Mymy Cracra

          14 novembre

          Oui c’est surement ça…

  26. Manfromearth

    14 novembre

    « J’ai vraiment l’impression que vous avez du mal à réfléchir sur des notions complexes, donc je préfères faire des phrases courtes pour que ce soit plus facile »

    … bravo…

    • mm
      Mymy Cracra

      14 novembre

      Parce que me parler de maladie c’est mieux peut etre

      • Manfromearth

        14 novembre

        j’en suis venu là car je ne sais pas comment vous faire répondre aux points pertinents. De plus c’était une question un peu ironique pas une attaque personnelle comme la votre sous entendu que j’ai du mal à réfléchir…

  27. Pierre

    14 novembre

    En somme, personne ne vous comprend, la couleur est un accessoire et Mymy a une maladie qui l’empêche de comprendre. Et, outre vos arguments basés sur une métaphore ou sur des attaques ad hominem, vous avez quoi à proposer ? Un débat intellectuel ne se décrète pas ainsi Monsieur l’anonyme, se cacher derrière un pseudo sur le web ne fait pas force d’argument lorsqu’il s’agit de se prendre pour une tête bien supérieure aux autres. Vous manquez d’humilité sans l’assumer, vous véhiculez des propos racistes bien malgré vous, et vous défendez le fait d’être un simple « humain sur la terre ». Vous trouvez les bébés métis plus beaux, très bien merci pour tout, nous ne sommes pas d’accord, vous n’avez pas la puissance des mots pour nous convaincre. Et après, on va où ? Arrêtons-nous là, asseyez-vous sur vos certitudes et allez proposer votre logorrhée ailleurs.

  28. Miger

    15 novembre

    Courage Mymy, je viens de tomber sur cette longue et infructueuse joute verbale et je n’ai qu’un conseil à te donner :
    Avant de se coucher, se baigner dans les larmes des hommes blancs cis ça soulage.
    Merci d’avoir pris le temps d’écrire cette article et bonne continuation !

  29. Aurore

    15 novembre

    Je pense comprendre ce que tu ressens Mymy… malgré ça je ne suis absolument pas d’accord avec toi.
    Il est scientifiquement avéré que plus les gênes des deux parents sont différents, plus les enfants ont de chance d’être « beaux ». Cependant ce « beau » n’est pas la valeur subjective de beauté mais bien la richesse quantifiable d’un être humain et de ses gênes à avoir une bonne santé, être résistant, vif d’esprit…

    Les métisses donc, ont beaucoup plus de chances d’être beaux :)… et j’espère bien que mes gênes de « blanche tachetée », mélangés à ceux « mulâtre » de mon cher et tendre, donneront de TRÈS BEAUX HUMAINS avec un capital génétique très riche.

    • mm
      Mymy Cracra

      15 novembre

      Qu’une étude scientifique existe je le veux bien. Mais je ne suis pas sure que la personne lambda ait connaissance de cette étude scientifique, et surtout je trouve très peu probable qu’elle se base dessus pour prononcer cette phrase…ici on parle de couleur.

      Je ne pense pas que deux personnes font des enfants dans le but de créer de « meilleurs êtres humains », c’est une conséquence du brassage génétique ( et la on parle de gène et pas de couleur..) mais loin d’être la cause, du moins je l’espère.

      La question de la beauté ou autres caractéristiques génétiques en eux-même sont loin d’être la question de cet article. Je parle ici de la vision du métissage pris dans le contexte du colorisme et du racisme ordinaire qui sont des faits de société AVERES. Une étude scientifique sera loin d’être une justification suffisante face à la complexité d’une telle question.

      Je t’invite à lire les liens mis en documentation.

  30. Stephane

    16 novembre

    Désolé mais ça m’évoque seulement de la paranoïa. Peut être devient elle excusable du fait de cette société raciste, cependant pour ce sujet precis ça n’en reste pas moins des process d’intention. Et attention car à mener des bons combats sur des mauvais arguments, on dessert la cause.

    « Cependant dans mon article je ne parle pas que d’un simple jugement sur la beauté car en la matière chacun à son opinion bien à soi. Ici je fais référence à un jugement de valeur  »
    > Voir l’article est basé sur cette seule phrase « …il sera forcément Beau… » donc oui si on ne fait l e de process d’intention ça peut simplement parler du goût de chacuns et ça n’est pas forcément excluant car ça n’empêche pas de trouver un bébé mignon aussi de part sa couleur de peau très noire ou très blanche.

    • mm
      Mymy Cracra

      16 novembre

      La paranoïa carrément?
      Le monde dans lequel nous vivons ne s’est pas construit il y a 10 ans à partir de rien…ce serait naïf de le croire. Beaucoup des phrases toutes faites que l’on prononce, des idées que l’on véhicule sont inscrits dans notre histoire depuis des siècles. Sinon pourquoi il y aurait des personnes qui aujourd’hui revendique l’envie d’avoir des enfants métisses? Pourquoi il y en aurait tant qui voudrait avoir la peau plus claire ? Parce que l’idéal de beauté a été placé dans cette notion il y a des siècles.

      Projeter un quelconque fantasme, une idée préfaite sur un enfant qui N’EXISTE MÊME PAS en se basant uniquement sur la couleur (hypothétique) de sa peau, c’est lui enlever ce qui fait son unicité en tant qu’être humain. Il existe en tant que métisse avant d’être un simple bébé.

  31. j’ai lu avec attention cet article et les commentaires des uns et des autres. Certains m’ont fait rire (surtout celui sur la barbe. Mon copain l’a aussi laissé pousser et son grand père s’est demandé si s’était pas pour se convertir à l’Islam ou partir pour le Jihad … j’ai gavé ris, mon amoureux aussi), d’autres m’ont laissé pensive. Je suis d’accord avec toi sur le fait que des enfants métissent ne seront pas forcément beau, c’est un cliché. J’ai hérité des cheveux européens tout fin et hyper plat de ma maman française et des hanches bien larges à la marocaine du coté de mon père… Youpi les mélanges. Bref, c’est aussi cliché que « les noirs ont le rythme dans la peau  » ou  » t’es marocaine ? tu dois super bien faire le thé « . Non sorry, je vais casser un mythe mais j’suis une brèle, j’achète du kusmi tea, c’est vachement plus simple. Les gens sont (je pense) souvent attaché à de jolis mythes qui leur paressent exotiques donc surement génial. C’est un peu nul, mais pas foncièrement méchant je crois et c’est surement la raison pour laquelle j’en ai souvent ris.
    J’ai toujours trouvé bête ce genre de réflexion mais je n’avais cependant jamais pensé que cela pouvait être raciste (mais effectivement, en un certain sens, ça l’est un peu). En fait j’en ris et soit je prends les gens à leur propre jeux en leur faisant remarquer par eux même que leurs propos sont bêtes (voir raciste si je pense que c’est le cas). Soit je ris (encore) et je m’emploi à défaire un à un ces clichés (dans mon cas c’est plutôt démontrer que tous les enfants ayant un nom de famille à consonance maghrébine ne sont pas forcément musulman, djihadistes, n’habitent pas dans une cité, ne savent pas préparer un couscous tajines, volent pas tous des mobylettes, etc…). Après, je ne me positionne pas en victime de racisme du tout car la bêtise ( innocente souvent) des gens me fait plus rire qu’autre chose. Et surtout, je pense que j’ai surement du en sortir des belles aussi sans m’en rendre compte. Je pense qu’il faut juste prendre le temps d’expliquer gentiment à son entourage que, malgré la bienveillance de leur propos, c’est un peu bête de dire que les enfants métissent sont forcément beaux car c’est le hasard, et que, même si nous, en tant que parents, on trouvera toujours hyper beau (ou pas d’ailleurs) nos enfants, ils auront peut être, métissent soient ils, une acnée sévère, des yeux bigleux et qu’ils seront aux finales, le fruit du hasard, comme tous enfants lambda, beaux aux yeux de certains, moches aux yeux d’autres… 😉 Et oui, c’est la vie, car si c’était si simple, ça serait pas drôle;) Sur ce, Bonne soirée Mymy 🙂

  32. […] nécessaire quand on est dans une relation interraciale. Parce que, qu’on le veuille ou non, la question des enfants métis (qui sont aussi sujets à une forme d’exotisation), de racisme genré ou de sexisme racialisé apparaissent à un moment. Les relations de couple ne […]

INSTAGRAM
RETROUVEZ-MOI SUR